Les transferts internationaux : questions et réponses – Économie, Immobilier

Pour effectuer un achat dans l’immobilier en Thaïlande, il vous faudra dans la plupart des cas effectuer un transfert international de votre compte bancaire français (ou d’ailleurs) vers la Thaïlande.

Cela peut être vers votre propre compte local thaïlandais si vous en possédez un, ou bien vers le compte du promoteur.

Un transfert international, qu’est ce que c’est?

Un transfert ou virement international est une transaction sécurisée pour transférer des fonds monétaires d’un compte national (en France ou en zone Euro par exemple) à un compte étranger (en Thaïlande ou ailleurs). Bien sûr, cela engendre la conversion de la devise locale en suivant les taux de change en vigueur.

La principale différence avec un virement national est qu’ici, on applique un taux de change et des frais qui peuvent varier. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ceux-ci ne dépendent pas que des conjonctures économiques, mais aussi de l’organisation à qui l’on s’adresse !

Pour connaître le taux de change pratiqué par les banques en Thaïlande pour un transfert international, il faut regarder le taux “TT Buying Bate” (Telegraphic Transfer). Ce taux est aujourd’hui de 34.11750 baht pour un euro à la Bangkok Bank et peut varier de manière assez significative d’une banque à l’autre.

Les frais sont eux aussi très variables : la Bangkok Bank prélève une commission de 500 baht par transfert quelque soit le montant. Il en va de même en France où des frais seront également prélevés par votre banque.

Quelles sont les institutions habilitées à effectuer des transferts internationaux?

Lorsque l’on parle de transfert d’argent, on pense en premier à la banque. Elle est facile d’accès et il est assez simple de choisir la banque où l’on a domicilié son compte.

Cependant il y a d’autres alternatives, notamment des sociétés spécialisées dans le service de change. Elles ont souvent des taux de change plus avantageux que ce que l’on peut trouver dans les banques. 

Comment choisir son interlocuteur ? Tout d’abord, il faut savoir que c’est l’institution à qui l’on s’adresse qui fixe ses propres frais et ses taux de change : ce ne sont pas toujours les taux du marché !

Avec cela à l’esprit, il faut étudier les frais et les taux de plusieurs banques et courtiers. Adressez-vous à un professionnel en qui vous avez confiance et qui puisse vous détailler ses offres en toute transparence.

Quels sont les justificatifs nécessaires?

En France, quel que soit l’intermédiaire, la loi veut que l’on fournisse au moins une pièce d’identité et un justificatif de domicile, mais des justificatifs supplémentaires peuvent être demandés en fonction des institutions et des pays de destination.

Il faut également montrer patte blanche : la banque ou le courtier se doit d’évaluer le niveau de risque de votre compte et répondre aux exigences des législations pour la lutte contre le blanchiment d’argent. On vous demandera d’où proviennent vos fonds et la raison de votre virement international.

Comment les transactions sont-elles sécurisées?

Que ce soit une…

Source : Les transferts internationaux : questions et réponses – Économie, Immobilier

11/08/2019 23:11